Choisissez le(s) format(s) :

Delabie - Accueil
France
  • France
  • International
  • Deutschland
  • Belgique - België
  • GD-Luxembourg
  • Nederland
  • Polska
  • United Kingdom
  • Россия
  • Portugal
Recherche

Norme NF Milieu Médical : une révolution pour la robinetterie

Avril 2018

La création de la NF 077 MM, norme spécifique à la robinetterie destinée au milieu médical, entraîne des changements notables dans la conception des mitigeurs mécaniques, des mitigeurs thermostatiques et des mitigeurs électroniques.
DELABIE est l’un des rares fabricants à proposer des produits déjà conformes.

On sait l’importance des contraintes sanitaires liées à l’usage de l’eau dans les établissements de santé. La contamination bactérienne des réseaux d’eau représente un risque très élevé pour la santé des patients au système immunitaire fragile, principalement lié à la prolifération de légionelle et de Pseudomonas aeruginosa.

Des exigences spécifiques à la robinetterie utilisée en milieu médical sont apparues avec la norme NF MM, validée en décembre 2016, et en vigueur depuis peu.
Certaines mesures ne font qu’entériner des pratiques déjà courantes dans les établissements de santé depuis des années.
Par contre, la décision de ne plus autoriser les robinetteries avec une chambre de mélange* sous pression située avant la fermeture limite drastiquement le nombre de robinetteries conformes.

*emplacement où s’effectue le mélange entre l’eau chaude et l’eau froide pour obtenir de l’eau mitigée

La fin des clapets antiretour

Une intercommunication entre l’eau chaude et l’eau froide crée inévitablement des conditions favorables au développement bactérien dans les robinetteries. Afin d’éviter ce risque, la NF MM exige que la fermeture des robinetteries se trouve avant la chambre de mélange. Plus besoin, dès lors, de clapets antiretour sur les arrivées d’eau. Classiquement utilisés pour empêcher l’eau chaude de remonter dans l’alimentation d’eau froide (ou inversement, selon la pression la plus forte), ces clapets sont aujourd’hui désignés comme étant la cause principale de prolifération bactérienne.
Les clapets antiretour ne sont pas fiables car tôt ou tard, ils s’entartrent ou sont obstrués par une impureté et ne jouent plus leur rôle.

Avec l’obligation d’avoir les dispositifs de fermeture des robinetteries avant la chambre de mélange, rendant alors inutiles les clapets antiretour, la NF MM révolutionne le marché.
Cette norme élimine de facto la plupart des mitigeurs électroniques et thermostatiques destinés au milieu médical !

Voir figures en fin d'article

Les flexibles en EPDM et les aérateurs définitivement bannis

Du côté des alimentations des robinetteries, l’objectif de la norme est de retarder la formation du biofilm (groupe de microorganismes formant une mince couche visqueuse sur une surface), à défaut de l’empêcher.
Les robinetteries monotrou sur plage doivent désormais être équipées de tubes en cuivre, ou de flexibles en PEX ou silicone, pour les alimentations eau chaude et eau froide.

Généralement utilisés dans les installations domestiques, les flexibles en EPDM ne sont pas adaptés dans les établissements de santé. Les traitements appliqués aux réseaux, qu’ils soient préventifs ou curatifs, dégradent rapidement ce matériau. Sous l’effet répété des chocs thermiques ou chimiques, le conduit en EPDM libère des débris qui sont autant de supports pour le développement bactérien.

Bannis également, les aérateurs, qui par le mélange air-eau qu’ils génèrent en sortie du robinet, augmentent le risque de créer des aérosols. Sans parler des impuretés retenues dans leur fin grillage, qui favorisent elles aussi la rémanence des bactéries. Dans le milieu médical, les orifices de sortie de robinetterie ne peuvent donc officiellement plus être équipés d’aérateur.

Dans les faits, flexibles en PEX ou silicone et brise-jet ont été largement adoptés par les établissements de santé ces dernières années.

Des robinetteries adaptées à la pose de filtres terminaux

Il ne suffit pas de limiter la prolifération bactérienne dans le réseau ; encore faut-il éviter sa rétro-contamination par des bactéries présentes sur le bec des robinetteries. Des filtres terminaux sont couramment posés sur les robinetteries de lavabo ou évier afin de délivrer une eau exempte de microorganisme.
Afin de faciliter la pose de ces filtres sans réduire le confort d’usage des robinetteries, des dimensions minimales sont désormais spécifiées pour celles-ci : au moins 90 mm de hauteur de goutte (distance entre la base du robinet et le bec) et 100 mm de longueur de bec pour une robinetterie sur plage et au moins 100 mm de hauteur de goutte et 175 mm de longueur de bec pour une version murale.

Par ailleurs, un levier long d’au moins 110 mm est exigé, afin de faciliter la préhension et la commande sans contact manuel (avec le coude, en général).

DELABIE, en pointe de la norme

Depuis 25 ans, DELABIE milite pour que soient adoptées la plupart des mesures contenues dans la NF MM. Pas étonnant, donc, qu’une bonne partie de sa gamme hôpitaux soit déjà conforme.
Toutes ses robinetteries sont équipées de flexibles d’alimentation en PEX. Les tubes d’alimentation en cuivre, commercialisés au Royaume-Uni de longue date, sont également disponibles en option pour la France.
Les robinetteries de la gamme santé disposent de brise-jets sans tamis et n’aspirent pas d’air. Conçus en Hostaform, matériau limitant l’entartrement, leur maintenance est aussi limitée.
Mieux encore, certaines robinetteries sont équipées de sortie libre BIOSAFE. Leur surface intérieure lisse n’offre aucune adhérence aux impuretés et dépôts de tartre réduisant ainsi l’apparition et la propagation de bactéries et de germes humides.

Mais surtout, DELABIE a développé un brevet unique permettant d’obtenir des mitigeurs thermostatiques avec fermeture de l’eau chaude et de l’eau froide directement sur les arrivées, rendant parfaitement inutiles les clapets antiretour. Le risque d’intercommunication entre l’eau chaude et l’eau froide est ainsi définitivement écarté.
C’est ainsi que le nouveau mitigeur de douche thermostatique bicommande H9769 répond aux exigences de la nouvelle norme, de même que toute la gamme de mitigeurs thermostatiques séquentiels.
Certaines robinetteries électroniques avec chambre de mélange située avant la fermeture sont, elles aussi, conformes à la NF MM.

La certification officielle par le CSTB d’une partie de ces produits est en cours. Les premières robinetteries estampillées NF MM seront disponibles courant 2018.