Choisissez le(s) format(s) :

Delabie - Accueil
France
  • France
  • International
  • Deutschland
  • Belgique - België
  • GD-Luxembourg
  • Nederland
  • Polska
  • United Kingdom
  • Россия
  • Portugal
  • España
Recherche

La microfiltration dans les hôpitaux

Juillet 2014

La microfiltration pour une eau bactériologiquement maîtrisée

Un établissement de santé consomme chaque jour environ 300 litres d’eau par patient, soit 2 fois plus qu’un individu dans la vie courante. La distribution d’une eau de bonne qualité y constitue donc un impératif permanent.

La Circulaire n°429 du 8 avril 1975, impose la surveillance de la qualité bactériologique de l'eau dans les installations sanitaires des Etablissements de Santé. L'arrêté du 1er février 2010 a étendu cette obligation à tous les Établissements Recevant du Public (ERP).

 

Les risques liés à l'eau

A l'intérieur d'un établissement de santé, la contamination de l'eau par des micro-organismes est fréquente. L'eau est en effet susceptible de jouer le rôle de vecteur d'agents pathogènes comme les micro-organismes d'origine fécale – salmonelles, entérovirus – qui proviennent en général du réseau public. Ces micro-organismes peuvent aussi être des germes opportunistes - tels que les légionelles qui se développent dans les circuits d'eau chaude - ou des germes de l'environnement hospitalier qui contaminent fréquemment les eaux stagnantes (bras morts, extrémités des canalisations, aérateur des robinets) : Pseudomonas, Aéromonas…

 

Délivrer de l'eau bactériologiquement maîtrisée

Les différentes utilisations de l'eau dans les services de soins ont conduit à définir trois niveaux de qualité microbiologiques correspondant à des usages spécifiques.

Le niveau 1 - "eau propre" - est destiné au lavage des mains, ainsi qu'à toutes les utilisations dans les services de soins cliniques. L'eau est délivrée par des filtres terminaux non stériles.

Le niveau 2 - "eau ultrapropre" - est destiné aux secteurs protégés : unités de brûlés, unités de greffés, rinçage des endoscopes et lavage chirurgical des mains. L'eau est délivrée par des filtres terminaux stériles.

Le niveau 3 concerne l'eau stérile utilisée pour le rinçage de certains matériels dans les humidificateurs et pour la formation d'aérosols.

La maîtrise de la qualité microbiologique de l'eau est indispensable pour assurer le respect des critères de qualité des niveaux 1 et 2. Cet impératif justifie la mise en place d'une démarche qualité incluant un contrôle microbiologique de l'eau, des protocoles de traitement ainsi que des procédures de maintenance et d'entretien des systèmes de traitement et de distribution.

La performance des systèmes de traitement utilisés pour abaisser le niveau de contamination est liée à l’entretien et à la maintenance de ces systèmes. Lorsque les procédures sont respectées, ces traitements doivent permettre d'atteindre en permanence les niveaux de qualité 1 ou 2.

 

La fibre creuse, une solution technique innovante

La microfiltration au point d'usage est le procédé de traitement le plus performant pour obtenir de l'eau de niveau de qualité 2 ("eau ultrapropre"). Il existe deux types d'équipements membranaires pour la filtration terminale : les membranes planes ou les membranes en fibres creuses.

DELABIE a choisi la technologie la plus moderne pour sa gamme de microfiltres BIOFIL : la filtration sur membrane en fibres creuses.

Développée dans les années 70, cette technologie membranaire est désormais reconnue comme la plus performante pour la purification de l'eau. Elle couvre des applications allant jusqu'à l'ultrafiltration (0,001 micron) dans de multiples domaines (domestique, médical, industriel…).

Chaque BIOFIL intègre une membrane en fibres creuses en polyéthylène avec un seuil de filtration de l’eau de 0,1 micron absolu. La membrane en fibres creuses présente de multiples pores dont la taille varie de 0,01 à 0,2 micron. L'eau à traiter traverse le milieu filtrant sous l'effet d'une différence de pression de part et d'autre de la membrane. Les bactéries et les matières en suspension dont la taille est supérieure à 0,1 micron absolu sont ainsi retenues définitivement à la surface externe de la membrane.

Ce procédé permet de filtrer un volume d’eau nettement supérieur à celui des filtres à membranes planes grâce à une surface de filtration largement supérieure (1 400 cm² contre 500 cm² environ). La capacité de stockage des bactéries et des impuretés est donc également beaucoup plus importante ce qui retarde le colmatage des filtres et augmente ainsi leur durée de vie. Les filtres antibactériens BIOFIL sont très compacts et s’adaptent ainsi sur toutes les robinetteries.

DELABIE propose un ensemble complet de dispositifs de filtres à eau à usage unique : cartouches, douchettes et becs BIOFIL. Les filtres antibactériens BIOFIL tous germes peuvent être utilisés pour une durée allant jusqu'à 62 jours après installation initiale. Tous bénéficient de nombreux contrôles qualités et d’une traçabilité optimale pour une maîtrise totale du risque sanitaire.